La droite favorise la pauvreté et la précarité

Publié le par psinfo

Depuis quelques semaines les projets du gouvernement (lutte contre les inégalités, soutien du pouvoir d’achat….), sortent des cartons dans la fièvre, le désordre et l'inefficacité. Par cette agitation, la droite croit pouvoir faire oublier les effets désastreux de sa politique sur des milliers de familles.

 

 

 

La prétendue embellie économique est loin de se traduire par l’amélioration du niveau de vie des français. Ils ne sont pas dupes, et savent pertinemment que la baisse optique du chômage ne correspond pas à un mouvement de création d’emplois : en un an, la France n’a créé que 100.000 emplois dans le secteur privé, alors que le chômage a baissé de 260.000. En quatre ans, le nombre de Rmistes, qui ne sont pas comptabilisés comme demandeurs d’emploi, a augmenté de 20 %. Avec la droite, un chômeur de moins c'est souvent un Rmiste de plus, à la charge du Conseil général !. Alors que la gauche avait su, en 2002 ramener le nombre de bénéficiaire du Rmi à 1 million, ils sont désormais 1,3 million ; sur les 12 derniers mois la quantité du RMI a augmenté de plus de 6%

 

 

 

Dans les Pyrénées-Atlantiques on compte environ 10 000 Rmistes, et 30 000 demandeurs d’emplois (catégories 1,2,3)*

 

 

 

Le niveau de vie de nombre de nos concitoyens se dégrade. Ils constatent notamment une nette augmentation des dépenses incompressibles que sont l’énergie, le logement, les transports, l’alimentation, les frais médicaux…Et ce n'est pas la privatisation de Gaz de France qui va améliorer les choses car il s'agit de démanteler, pour des raisons idéologiques les fondements du service public de l’énergie.

 

Ces personnes, qui pour la plupart occupent un emploi, expriment toujours autant d’inquiétude sur les difficultés «à boucler les fins de mois», à assurer les dépenses du quotidien.

 

 

 

La droite tente de se prévaloir d’une politique économique et sociale efficace en matière d’emplois : il n’a ni réussi à relancer la croissance  , ni permis de créer des emplis dans le secteur marchand

 

 

 

Devant une telle situation, le parti Socialiste des Pyrénées-Atlantiques a un rôle à jouer pour les prochaines échéances.  Avec des élections majeures dans quelques mois, aussi bien au niveau national que local, nous espérons que ces échéances permettront aux citoyens d'exprimer leurs priorités, souvent présentées par la majorité UMP au gouvernement et au Conseil général comme des handicaps français insurmontables (les services publics, l'école républicaine, la recherche, la sécurité sociale, les retraites, le rôle de l'Etat…), alors que réformées dans le bon sens, elles sont de puissants atouts pour notre pays.

 

 

 

 

 

 

 

Rappel :

 

Catégorie 1 : personnes sans emploi, immédiatement disponibles, à la recherche d’un emploi à durée indéterminée à temps plein (20 780 dans notre département)

Catégorie 2 : personnes immédiatement disponibles à la recherche d’un temps partiel (5175 dans notre département)

 

Catégorie 3 : personnes immédiatement disponibles à la recherche d’un CDD

 

 

 

 

 

 

Patrice Formage

 

Secrétaire fédéral  à l’emploi

Publié dans Dans les sections

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article