Temps de travail : hôtellerie et restauration

Publié le par psinfo

  


 les salariés des hôtels-cafés-restaurants bénéficient enfin du droit
 commun du travail


Le Parti socialiste des Pyrénées-Atlantiques se félicite de la décision du Conseil d’Etat d’annuler l’accord de 2004 sur le temps de travail dans les hôtels-cafés-restaurants.

Le Parti socialiste avait mis en garde le gouvernement dès 2004 sur la non-conformité de cet accord à la législation alors en vigueur, lui demandant de ne pas l’étendre à toute la profession, ce qu’il avait pourtant choisi de faire.

Le fait que les salariés des hôtels-cafés-restaurants bénéficient enfin du droit commun du travail, notamment en termes de paiement des heures supplémentaires, est une bonne nouvelle pour l’ensemble de la profession.

Il est évident que cette décision du Conseil d’Etat doit maintenant se traduire par un rattrapage salarial pour les salariés qui ont effectué de nombreuses heures supplémentaires non majorées.

Pour le Parti socialiste, le soutien aux activités artisanales ne peut se traduire par le moins-disant social pour les salariés, mais doit d’abord passer par une refonte du financement de la protection sociale visant à l’asseoir davantage sur la valeur ajoutée des entreprises et moins sur leur masse salariale.

Il est regrettable que cette proposition, qui avait été reprise à grands renforts de communication par le Président de la République et la droite, ait été aussitôt abandonnée, comme l’a d’ailleurs été la promesse d’une baisse de la TVA dans la restauration.

Publié dans Dans les sections

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article